Page title

Page subtitle

Système Co#3 met les mains dans la terre

20131119_175253 - CopieBonne nouvelle : l’agriculture n’est plus seulement une affaire de professionnels, d’industriels, de technocrates et de multinationales ! Le citoyen remet les mains dans la terre et en découvre les innombrables vertus. Citons en vrac : retrouver la notion du temps et des saisons, se réapproprier la production et maîtriser sa qualité, partager, rencontrer, échanger, prendre conscience de la nécessité de préserver l’environnement en général et la biodiversité… Encore ? Vertus thérapeutiques, pédagogiques, sociales, humanistes… Et pour résumer, mettre dans nos vies de la douceur.

Evidemment, le mouvement collaboratif ne peut pas être

Yves Benoît et Jean Castagnini étaient les invités de Laëtitia et de ses complices

Yves Benoît et Jean Castagnini étaient les invités de Laëtitia et de ses complices

étranger à cette prise de conscience qui s’étend de saison en saison. Les AMAP – associations pour le maintien d’une agriculture paysanne – ont rapproché les consommateurs des producteurs. Le mouvement des Incredible Edible, qui touche la France sous l’appellation Incroyables Comestibles, tente de répondre solidairement aux difficultés à se nourrir en temps de crise. Les jardins partagés ont pris le relais des jardins ouvriers… Ici on élève les poules collectivement, ailleurs on parraine une vache. Bientôt, on va garder les cochons ensemble !

En novembre, c’est le moment de planter. L’émission Système Co#3 a mis sa bêche sur l’épaule et s’en va décortiquer ces petites graines de solidarité.

Vous pourrez écouter ou réécouter l’émission :

Et pour aller plus loin, un maximum de références sur tout ce qui a été dit dans cette troisième émission

Notre thème, nos invités

Jean Castagnini, producteur de fromage de chèvres du GAEC des Treize Vents à Saint-Genès-Champanelle (village de Nadayat), fournit trois AMAP :

Et pour trouver une Amap près de chez soi dans le Puy-de-Dôme, il y a un annuaire.

Yves Benoît, jardinier de la Ville de Clermont, travaille au CPIE, le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement.

  DSCN3825Le poulailler de Madeleine, poulailler collectif de Champeix, est une initiative de l’association Nota-bene animée par Mylène Carreau et Estelle Jacques.

Gilles Clément, le plus célèbre des paysagistes, défenseur des notions de jardin planétaire et de tiers-paysage, a son site internet.

Vous pourrez retrouver pendant un mois l’intégralité de son interview réalisée par Thibault sur le soundcloud de Système Co.

D’autres pistes à explorer pour creuser les solidarités autour de la terre et des jardins, dans notre région ou ailleurs :

Belle ambiance au poulailler collectif de Champeix

Belle ambiance au poulailler collectif de Champeix

 

Notre nouvelle rubrique : le navet du mois

Pour tous ceux qui ne savent plus quoi faire des navets qu’ils reçoivent (trop) régulièrement dans leur panier Amap, tous les mois, une suggestion originale signée et diaboliquement bien racontée par notre superchef Clémence, qui vous invite à sa Table.

En novembre : Les pétales de navet à l’orange

A réécouter absolument pendant un mois sur le soundcloud de Système Co, pour la saveur de son parler. Ensuite, vous pourrez toujours consulter la version écrite, un peu plus prosaïque, que voici :

  • Laver et peler les navets, les émincer très finement
  • Faire fondre une noisette de beurre dans une poêle et la laisser chanter doucettement
  • Y jeter tranchettes pour les faire dorer
  • Saupoudrer d’un peu de sucre blond et de sel
  • Mélanger pour faire caraméliser
  • Presser par-dessus une orange
  • Terminer de cuire 2 minutes
  • Manger tel quel ou encore mieux : accompagné d’un magret de canard badigeonné de miel et de quatre-épices.

Rubrique : l’économie collaborative pour les nuls

Emmanuelle s’intéresse ce mois-ci au bien commun : une notion qui date de l’empire romain et qui se juxtapose, même si on a de nos jours tendance à l’oublier, aux biens privés, aux biens publics et aux biens n’appartenant à personne. Entre autres biens communs cités en exemple : l’air et l’eau, la nature, les dimanches et les fêtes, les langues, les usages, les connaissances, les productions du numérique libre… Le bien commun, c’est ce qui nous nourrit, nous inspire et il est de notre responsabilité de citoyen de les protéger.

Pour mieux comprendre, on se référera aux travaux d’Elinor Ostrom, prix Nobel d’économie en 2009, spécialiste de l’étude du bien commun. Pas grand chose en français sur son travail, mais voici tout de même quelques éléments, plus ou moins pointus, sur son travail ou écrits par elle :

L’actualité

Des projets à soutenir avec Auvergne Nouveau Monde et Ulule dans le dispositif Et pour preuves ! et parmi ces projets :

  • Le biau jardin, jardin d’insertion à Gerzat, pour les aider à acheter un tracteur
  • Fermes du monde, association d’échanges entre paysans de différents pays et de promotion du commerce équitable, relayées en Auvergne par le Civam

Plein d’initiatives dans le cadre du Mois de l’Economie sociale et solidaire : voir l’agenda des manifestations dans le Puy-de-Dôme

Assistez au barcamp sur le thème Numérique, savoir-faire et territoires le 13 décembre au CRDP de Clermont-Ferrand

Festival Alimen-Terre jusqu’au 30 novembre, partout en France, et d’abord en Auvergne

Un peu plus loin, dans 9 villes de France, participez à la Social good week, du 7 au 15 décembre.

Les musiques de l’émission :

  • « Le Jardin anglais » de Philippe Catherine
  • « Le Jardin extraordinaire » de Charles Trenet
  • « Garden of delight » the mission
  • Et toujours notre générique : Buleriamazigh par le duo clermontois Encuentros qui a son facebook et du son sur la toile.

 

Prochaine émission le 17 décembre à 18 heures sur Radio Campus – 93.3 : une fois récolté les produits du jardin, Système Co#4 va les suivre jusque dans votre assiette.

Et pour en savoir plus sur Système Co, l’émission : retrouvez les principes, les thématiques, les prochaines dates dans notre article ici.