Page title

Page subtitle

Système Co#4 : on passe à table !

artworks-000065755517-qp2vlg-t500x500En France, le repas, c’est sacré. On est fier de notre savoir-faire, au point d’inscrire nos repas familiaux au Patrimoine mondial de l’Humanité. On aime manger. Et surtout, on aime partager les repas : c’est un moment de plaisir, d’échange, de convivialité.

Las ! La malbouffe, la restauration rapide, la journée continue et autres inventions de la société moderne croquent à pleines dents dans cette belle institution. Du coup, les communautés collaboratives ont du pain sur la planche pour réinventer des façons de partager les repas. Dans les grandes métropoles, se développe le colunching, le cookworking et autres partages de marmites. Dans des régions comme l’Auvergne, il faudrait peut-être inventer d’autres modèles plus adaptés à notre mode de vie. Au micro de Système Co, les coworkeuses les plus gourmandes d’Epicentre, avec notre chef préférée, ont lancé quelques pistes…

L’émission complète à réécouter :

Et pour creuser les idées, un maximum de références citées pendant l’émission, et plus encore :

Le thème, l’invitée

Clémence Moulinou, chef à domicile et cuisinière tout terrain, à retrouver sur la Table de Clémence.

Et aussi sur le site des chefs à domicile La Belle Assiette.

Sites de partage des repas (souvent à Paris, mais pas que…) :

  • Vous cuisinez, vous vendez à vos voisins des parts en surplus de ce qui mijote dans votre four ou votre marmite : Super Marmite
  • Vous savez cuisiner, vous voulez rencontrer des gens, vous organisez un dîner chez vous : Cookening (cf. notre reportage à Clermont-Ferrand),  Voulez-vous dîner ou encore Social Appétit
  • Un site de rencontres et partages culinaires divers : Bienvenue à ma table
  • A citer également le site de Colunching, où vous pouvez déjeuner en ville avec d’autres colunchers
  • Autre initiative parisienne, la possibilité pour un cuisinier amateur de devenir chef d’un restaurant pour une journée : Un jour un chef 
  • Un principe un peu voisin, avec utilisation des cuisines des restaurants sur leur jour de fermeture : Restolib
  • Location de locaux de cuisine en région parisienne : Kitchen on demand

Les coups de fil :

 On a cité aussi au fil des discussions :

Le navet du mois

Tous les mois, Clémence nous propose une petite recette pour accommoder les navets qui envahissent les paniers Amap en hiver.

 En décembre : le tatin de navet

Ingrédients :

  • 1 rouleau de pâte feuilletée (bio de préférence)
  • 1 navet long ou plein de petits ronds
  • 40 g miel
  • 10 cl jus d’orange
  • 1 morceau de gingembre frais
  • beurre doux
  • sel fin

Eplucher les navets et les couper en rondelles de 5 mm d’épaisseur environ (ou à l’emporte-pièce). Eplucher et hacher le gingembre. Faire fondre le beurre dans une grande poêle et y faire dorer les navets 1 minute de chaque côté, ajouter du sel, verser un peu de miel et faire caraméliser légèrement avant de retourner. Déglacer avec un peu de jus d’orange, ajouter le gingembre haché et poursuivre la cuisson jusqu’à absorption totale du jus d’orange. Beurrer un moule à tarte, y placer les navets, recouvrir de pâte feuilletée. Mettre au four à 200° pendant 20 minutes. Attendre 5 minutes, démouler et déguster.

Idée pour Noël : les préparer en petites tartes individuelles.

L’économie collaborative pour les nuls : le peer-to-peer

Emmanuelle nous explique en quoi le peer-to-peer, ce système qui permet d’échanger tous types de fichiers entre deux ordinateurs connectés, est en train d’opérer une vraie révolution dans notre système d’échanges. Aujourd’hui, nous échangeons de moins en moins de produits et de plus en plus de services ;  la connaissance, les objets immatériels, les services sont en train de prendre de plus en plus de valeur. Le peer-to-peer favorise ce type d’échange, et lorsqu’il s’allie à la notion de biens communs, ça peut ébranler l’économie classique. C’est Wikipédia qui détrône l’Encyclopédia Universalis ; c’est Linux qui se taille une place à côté du géant Microsoft, etc.

En résumé, le P2P est en marche pour remplacer la valeur d’échange par la valeur d’usage, la rareté par l’abondance, la hiérarchie par l’horizontalité… Autrement dit, on assiste à un changement complet de paradigme.

Références citées par Emmanuelle :

  • Open Source Ecology, pour la fabrication en open source des 50 types de machines nécessaires pour la construction d’un monde durable
  • Wikispeed : une voiture pas chère et super-écologique, une mini-maison pour les sans-abris, fabriquées par une communauté d’ingénieurs
  • Fondation Peer-to-peer fondé par Michel Bauwens. 

Et pour les vrais nuls, elle a mentionné aussi Spotify (pour télécharger de la musique) et l’encyclopédie collaborative Wikipédia.

 

L’actualité

  • 15 janvier à 18 h 30 : conférence « Les monnaies parallèles, un atout dans l’économie sociale ? » par Jérôme Blanc, économiste, chercheur de l’Université de Lyon 2, à la Maison des Sciences de l’Homme, 4, rue Ledru à Clermont-Ferrand. Programme complet de ce cycle de conférences « Façons de penser l’argent » ici.
  •  Lancement du food truck Le Cookpit à Aubière, qui sera désormais tous les vendredis sur le parking du V&B : c’est une sorte de restaurant ambulant qui fonctionne avec des produits locaux. Lancé par la plateforme culinaire en circuits courts Les Fonds de terroir, il sera suivi en janvier d’un deuxième camion, le Marmittruck.

 

Les musiques de Système Co

Sélectionnées cette semaine par nos DJ Dersou et Ouzala, aka Pierre Levchin et Anne-Sophie Emard :

  • Vampire Week-End – Diane Young
  • DJ Food – Turtle Soup
  • Lio – Banana Split

 Et comme toujours notre générique Buleriamazigh par le duo Encuentros.

 Toute l’équipe de Système Co vous souhaite d’excellents réveillons et vous donne rendez-vous le 21 janvier à 18 heures sur Radio Campus / 93.3. Nous parlerons habitat.

0 Commentaires

Laisser un commentaire