Page title

Page subtitle

Ganesh, le coach et le géobiophysicien

Caroline et Claire, en duo pour animer un atelier sur les traditions de l'Ayurveda.

Caroline et Claire, en duo pour animer un atelier sur les traditions de l’Ayurveda.

Que se passe-t-il à Epicentre lorsque les coworkers ont éteint leurs ordinateurs et s’en vont en week-end ? La plupart du temps, rien (semble-t-il). Mais parfois, nos salles s’éveillent sous un jour singulier, grâce à une heureuse initiative ou à l’invocation opportune de quelque divinité tutélaire. Ce samedi par exemple, la divinité tutélaire était sans conteste Ganesh, le dieu hindou à la tête d’éléphant, le bienveillant, protecteur des initiatives heureuses. Son effigie trônait dans notre grande salle métamorphosée en salon d’accueil, pour cette captivante journée dédiée au bien-être et aux médecines alternatives.

Il était étonnant de constater la diversité des approches proposées -pourtant loin d’être exhaustives- à peu près aussi diverses que le public venu nombreux, curieux et ouvert, toutes générations mêlées, prêter l’oreille à la quinzaine de spécialistes invités.

De découverte en découverte…

Approches très anciennes ou venues des quatre coins de notre ronde planète, ou sciences nées de notre Occident très contemporain se croisent, se rejoignent parfois pour nous aider à mieux nous connaître, mieux vivre, mieux réagir à une ambiance de vie agressive ou anxiogène. Approches pour apprendre à respecter sa propre personnalité, pour maîtriser son environnement, trouver une harmonie intérieure, agir sur le corps et sur l’esprit, développer sa créativité…

Pose entre deux ateliers ou coaching intergénérationnel ?

Pose entre deux ateliers ou coaching intergénérationnel?

Chacun a pu, en quelques ateliers et conférences, balayer des idées reçues, s’initier à une philosophie de l’être ou trouver un itinéraire pour son propre cheminement. Mais aussi s’essayer aux auto-massages, comprendre les mécanismes -explicables ou un peu mystérieux- de la géobiologie ou découvrir le kalarippayat, un art martial indien ancestral. Ou même apprendre à se méfier des miroirs ; humer et comparer diverses essences de bigaradier ; découvrir une version moderne et sans doute plus douce du tapis de fakir…

Encore !

Conférences et ateliers ont paru trop courts à certains ; mais il s’agissait, dans une atmosphère propice et suffisamment intime pour que chacun puisse pleinement en profiter, de proposer une première approche, un panorama des possibles et de rencontrer des personnes qualifiées. Tout sauf une foire… Libre à chacun, ensuite, d’approfondir telle ou telle technique, de se plonger dans les bouquins, d’entamer une thérapie à base de fleurs de Bach, de s’inscrire à un cours de mei hua zhuang ou de faire « nettoyer » sa maison par un géobiophysicien.

L’initiative était due à Cécile et Tanguy, coworkers d’Epicentre, et aux deux Carolines, sympathiques sympathisantes. Aux fourneaux pour un déjeuner végétal, bio et savoureux, notre incontournable Clémence. Et à la bienveillance générale, comme dit plus haut, l’amical Ganesh. Belle idée, qui a prouvé tout son intérêt dès la première édition. On en attend une deuxième !

20140517_112705

Succédant à une découverte de l’aromathérapie, une conférence très suivie de Gaël, sur la géobiologie.

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire