Page title

Page subtitle

L’Épicentre national des libraires

Epicentre, ce sont des entrepreneurs, des travailleurs indépendants, des associations, scop, télétravailleurs et entreprises en création… Tout un tissu de projets, un fourmillement d’initiatives qui se croisent et s’appuient les unes sur les autres. Dans cette nouvelle rubrique de notre blog, nous raconterons cette dynamique en marche : des infos, des portraits, des témoignages… toute l’actualité des coworkers. Et pour commencer, des nouvelles de nos libraires !

Odette Roquette, déléguée générale du LIRA

Odette Roquette, déléguée générale du LIRA

Depuis un an déjà, Épicentre abrite les bureaux du LIRA, l’association des libraires indépendants d’Auvergne. Une association dynamique, coordonnée avec vivacité par Odette Roquette et regroupant vingt-sept commerçants de nos quatre départements. Le LIRA a pour fonction d’animer le réseau des libraires, d’y faire circuler les idées, de mutualiser des actions diverses, comme des formations, la mise en place d’un stand partagé au Rendez-vous du Carnet de voyage ou son projet phare : Auteurs Nomades. L’association est aussi partenaire du Rectorat pour organiser le Prix des lycéens de lycées professionnels, décerné chaque année à un auteur avec la participation d’une vingtaine de lycées de la région.

La Fédération s’installe en Auvergne

L’action du Lira ne s’arrête pas là. Nous sommes heureux d’apprendre que la Fédération nationale « Libraires en Régions » a décidé, lors d’une assemblée générale au printemps dernier, d’installer officiellement son adresse administrative à Epicentre Cowork. « J’ai fait valoir que ça n’avait pas de sens d’avoir le siège de nos activités à Paris alors que nous défendons la dynamique des régions », se réjouit Odette.

Une quinzaine d’associations régionales, dont les plus anciennes ont vingt ans d’expérience et d’autres sont à peine écloses, sont réunies sous cette bannière. Né en 2007, le Lira ne fait pas partie des vétérans, mais il compte parmi les plus dynamiques. C’est sans doute ce qui a prévalu dans le choix auvergnat du siège.

Le petit bureau que nous réservons au LIRA bouillonne décidément de projets et de personnes morales. Depuis le 11 juin, on y trouve aussi le GECLA.

Des emplois à partager

GECLA pour « Groupement d’Employeurs de la Chaîne du Livre en Auvergne ». L’objectif : créer en premier lieu un emploi mutualisé pour épauler les libraires. Daniel Gauttier, qui vient déjà régulièrement dans nos locaux en tant que bénévole du LIRA, sera le libraire volant qui permettra aux libraires, à tour de rôle, de monter l’animation qu’ils n’ont jamais le temps de mettre en place et ont toujours repoussée à plus tard, de prendre des congés ou d’avoir du renfort sur une période de surchauffe. Il pourra aussi participer à l’animation du réseau puisque le LIRA sera l’un des employeurs adhérents du groupement.

Odette entrevoit de multiples développements possibles : « La demande est déjà importante et je suis sûre que nous allons créer rapidement d’autres emplois. Nous aurions besoin aussi de compétences en matière de communication, de numérique… Et nous envisageons d’accueillir dans le GECLA d’autres maillons de la chaîne du livre : éditeurs, imprimeurs… »

Les idées fusent, les projets avancent. Le site internet du LIRA se reconstruit et va permettre de nouvelles fonctionnalités. Et pendant ce temps, un peu grâce à toutes ces initiatives, les lecteurs continuent à pousser la porte des librairies. C’est tout le plaisir qu’on leur souhaite !

0 Commentaires

Laisser un commentaire