Page title

Page subtitle

Système Co#7 : on se met au vert !

L'ancienne caisse d'épargne de Cunlhat, aujourd'hui rachetée par un groupe de jeunes bien décidés à u vivre et à la faire vivre.

L’ancienne Caisse d’épargne de Cunlhat, aujourd’hui rachetée par un groupe de jeunes décidés à y vivre et à la faire vivre.

Jusqu’à présent, Système Co s’est intéressé à des pratiques collaboratives qui concernent plutôt des contextes urbains. Ça a quelque chose de logique : en ville, on peut plus facilement jouer sur l’effet de masse pour parvenir à regrouper, via les réseaux sociaux, des personnes ayant le même centre d’intérêt, la même passion ou le même besoin. Dès qu’on s’éloigne des métropoles, on se confronte à d’autres problématiques : l’isolement, la distance… L’Auvergne, qui fait partie des régions les plus touchées par l’exode rural, en sait quelque chose. Quelles solidarités inventer dans des villages où la moitié des maisons sont à vendre ou occupées seulement pour les vacances ? Comment retrouver de l’attractivité à nos montagnes où le climat est rude et où le travail se fait rare ? Comment réorganiser des modes de vie ? Système Co brise un mythe : les jeunes générations ne désertent pas la campagne, ils la réinventent !

Pour réécouter l’émission :

Et pour la podcaster, c’est ici.

Pour aller plus loin, toutes les références sur ce qui s’est dit pendant l’émission.

La Caisse d'épargne de Cunlhat réoccupée, vue par Fust, un artiste proche du collectif.

Le même bâtiment vu par Fust, un artiste proche du collectif.

 

Le thème, les invités :

Mariam et Quentin représentent l’association l’Epaisse Cargne, un groupe de 11 potes vivant dans le Livradois ou en étant originaires, qui se sont groupés pour acheter ensemble l’ancienne Caisse d’Epargne de Cunlhat en vue d’en faire un lieu d’habitat partagé, de regroupement, d’animations… Pas de visibilité sur internet mais on peut prendre contact par l’adresse de Mariam : [email protected].

A découvrir, le blog de Fust Grilleur, artiste proche du collectif et sa vision de la Caisse d’Epargne de Cunlhat.

   

Le coup de fil

Né d'une lutte contre l'interdiction d'un festival musical, le Collectif vézélien continue le combat pour maintenir de la vie dans un village classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Né d’une lutte contre l’interdiction d’un festival musical, le Collectif vézélien continue le combat pour maintenir de la vie dans un village classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Julie nous appelle depuis Vézelay en Bourgogne, pour nous parler du Collectif vézelien, un groupe d’une cinquantaine de personnes qui s’est constitué l’été dernier, à la suite de l’interdiction d’un festival musical par la préfecture, qui a classé l’événement « rave party » et l’a jugé trop proche du site de Vézelay classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Après quelques mois de résistance ensemble, le collectif a décidé de poursuivre l’action pour que le village reste vivant et non sclérosé par la présence du haut-lieu. Le collectif est sur facebook : www.facebook.com/collectifvezelien.

La chronique de Miss Ethique : la sérendipité

Ce mot étrange provient d’un vieux conte persan qui met en scène les trois jeunes princes de Serendip (le nom persan du Sri Lanka), partis voyager et cultivant sur leur route un sens aigu de l’observation, qui les conduira par hasard en prison, puis couverts d’honneurs et de cadeaux. Du coup, la sérendipité a d’abord désigné le fait de trouver des inventions par hasard, en cherchant autre chose, puis toute forme de « heureux hasards », de « rencontres improbables » et autres bénéfices fortuits. Ce sont ces heureux hasards dont se revendique le mouvement collaboratif : une façon de s’ouvrir aux autres, d’apprécier les rencontres et d’être à l’écoute de tout ce qu’elles peuvent apporter. Le covoiturage, par exemple, a pour but premier de se déplacer, mais les rencontres de hasard qu’il induit sont des avantages collatéraux fort appréciés aussi !

L’actualité

  • Du 6 au 15 mai : le Fablab Festival vous donne rendez-vous à Toulouse. Conférences, démonstrations, découvertes… et accès gratuit. Tout savoir sur le site de l’événement.
  • Petit coup de pouce aux Mollets Permacoles, trois jeunes femmes qui entreprennent un voyage à vélo jusqu’au Maroc pour sensibiliser les populations à une agriculture durable, respectueuse de l’humain et de l’environnement. On peut les aider en participant à leur campagne de financement participatif sur Ulule.
  • La Start-up Assembly se déroule du 28 au 30 mai, partout en France. Elle permet aux citoyens de découvrir de l’intérieur les start-up, les entreprises innovantes, les espaces de coworking, les tiers-lieux. Tout le programme sera en ligne à partir du 4 mai et on peut encore y inscrire un événement, jusqu’au 27 avril. Rendez-vous sur le site internet dédié.
  • A Epicentre Factory, nous en profitons pour vous inviter à découvrir le nouveau lieu, 5, rue Saint-Dominique : du 28 au 30 mai, vous aurez rendez-vous avec des boutiques éphémères de créateurs. On vous en dit plus prochainement, ici même sur le blog.

Les musiques de l’émission

  •  Allons z’à la campagne – Kent
  • Y’a une botte de foin dans la maison – Les Flying Tractors
  • A la campagne – Bénabar

Rendez-vous le 19 mai à 18 heures sur Radio Campus 93.3 Mhz. On parlera de développement durable.

0 Commentaires

Laisser un commentaire