Epi-News

A partager à volonté…

Un nom, un logo, une histoire #7 : Guillaume Vachias

Aujourd’hui, on vous propose de faire la connaissance d’un coworker « qui a la niaque ». Installé à Epicentre depuis moins d’un an, Guillaume Vachias nous sidère par sa détermination… Rencontre avec un graphiste hors pair.

Comment ton aventure d’entrepreneur a-t-elle commencé ?

Je me suis lancé à mon compte en octobre 2015 parce que je voulais absolument travailler. Je ne pouvais pas avoir acquis tant de compétence et ne rien en faire ! Comme je n’arrivais pas à trouver un emploi, je me suis dit que c’était le moment, qu’il fallait y aller. Et depuis cette année, j’ai l’impression de vivre une vraie vie d’entrepreneur. J’ai coupé le cordon, en quelque sorte 🙂 Epicentre m’a beaucoup aidé dans cette démarche. J’y viens depuis le mois de janvier mais au départ, c’était ponctuel. C’est vraiment super de travailler dans un lieu comme ça : les gens sont sympas, ils m’ont accueilli à bras ouverts et j’ai fait beaucoup de rencontres, professionnelles et amicales. J’ai même trouvé un contrat puisque je travaille actuellement sur le nouveau site Internet de Rayko Gourdon.

La création de sites Internet, c’est l’une de tes compétences. Mais tu ne fais pas que ça, n’est-ce pas ?

Non c’est vrai. Je propose de lacréation d’identité visuelle c’est à dire des logos et des chartes graphiques par exemple. Je fais de la mise en page de catalogues, brochures, affiches ou encore calendriers comme celui d’une caserne de pompiers que je viens de réaliser. Et puis effectivement, je travaille sur le web en créant des sites via wordpress ou en proposant un design.

Pour quels types de clients travailles-tu ?

Pour toute personne ou structure qui a besoin de communiquer ! Mes références sont très variées : collectivités, associations, entreprises, petits commerçants mais aussi des particuliers pour lesquels je réalise notamment des faire-part. Tous les ans, je participe à la journée du handicap à Clermont pour me présenter et distribuer des cartes de visite. Cette année, elle a lieu le 14 novembre à Polydôme et à 17h, j’interviendrai dans une conférence pour présenter mon entreprise.

Cette entreprise, tu l’as appelée « Guillaume Créations ». Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

Je voulais qu’il y ait mon prénom et que ça évoque tout de suite la création graphique. Je ne souhaitais pas que mon nom de famille apparaisse, ça aurait fait trop sérieux. Je trouve que le prénom crée de la proximité, c’est plus sympa. On retrouve ça aussi au niveau du logo que j’ai conçu moi même. Le G et le C se trouvent dans un rond. Ca fait comme une parenthèse à la fin pour rappeler l’ouverture avec le C. Les formes arrondies et la police traduisent une certaine douceur, ma volonté d’être proche des clients.

Et la couleur orange qu’on retrouve sur ton site ?

Au tout début, j’étais parti sur un bleu turquoise mais j’ai revu ma position sur les conseils d’un professeur du GRETA où j’ai obtenu un BAC+2 en multimédia en septembre 2017. Il nous a fait un cours sur les couleurs et nous a expliqué que le orange était celle de la créativité, du dynamisme et de l’ouverture d’esprit. J’ai bien aimé cette signification et je me suis dit qu’en l’associant au noir, qui donne une connotation plus sérieuse, ce serait parfait !

D’après toi, quelle est ta spécificité ?

Sans hésitation, je dirais la motivation et la volonté. Quand j’étais petit, ce n’était pas gagné que j’arrive à faire tout ça. J’ai un handicap de naissance mais au fil des années, c’est devenu une force. J’ai mis beaucoup de volonté pour être à la hauteur de tout le monde et j’ai toujours envie d’aller plus haut. Donc oui, ma spécificité c’est que j’ai la niaque !

Propos recueillis par Laëtitia Chaucesse, pour Epicentre Média.

0 Commentaires

Laisser un commentaire