Epi News

A partager à volonté…

Le saviez-vous ? Vous pouvez être bien plus qu’un simple usager !

Épicentre se veut avant tout une communauté, qui plus est accueillante et conviviale. Le projet sera d’autant plus magique que ses membres se sentiront impliqués. Vous nous suivez ?

En juillet 2012, l’association Épicentre Cowork naissait dans un élan collectif, quoiqu’encore modeste. Le projet s’est construit autour d’une communauté motivée, joyeuse et longtemps restée entièrement bénévole. Six ans plus tard, la communauté a bien grandi, le projet s’est professionnalisé et l’association est devenue une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif). De nouveaux usagers arrivent chaque semaine, s’en vont aussi, sont de passage. La bonne humeur est toujours présente mais la plupart des coworkers sont devenus de simples utilisateurs d’un service.

Et pourtant, vous pouvez vous impliquer davantage. Voici quelques suggestions pour devenir coworker++ :

 

1-Donner son avis

Vous en aurez l’occasion le 14 juin – soit jeudi prochain de 12 h à 14 h – en participant à un atelier commun pour penser ensemble le projet et l’avenir d’Épicentre. Nous aimerions beaucoup que vous soyez nombreux, car cet espace est le vôtre et le sujet vous concerne au premier chef. Alors faites tout votre possible pour vous libérerpour ces deux petites heures. Ce sera sympa, surtout si vous êtes là !

 

2-Devenir sociétaire

La SCIC est une sorte de coopérative où toutes les parties prenantes peuvent être associées. Chez nous, cela concerne les salariés, les coworkers, les entreprises et associations installées dans nos murs ou y venant régulièrement, nos financeurs (publics ou privés), nos usagers occasionnels, fans, habitants et commerçants du quartier et autres visiteurs et sympathisants, ainsi que les partenaires qui participent ou souhaitent participer à nos projets d’essaimage, c’est à dire aux « bébés Épicentre » en cours de conception ou de gestation dans la région.

Si vous lisez ce blog, vous vous êtes forcément reconnu dans une de ces catégories.

Et donc, vous pouvez devenir sociétaire. La prochaine assemblée générale sera l’occasion d’élargir notre capital, c’est le moment de nous y rejoindre. Pour ce faire, vous aurez à souscrire au minimum une part de capital (soit 100 euros – facilité de paiement possible si ça vous paraît trop).

Être associé, ça vous permet :

  • de discuter et voter les décisions à prendre en assemblée générale ;
  • d’élire vos représentants au conseil d’administration ;
  • d’être informé régulièrement de la gestion d’Épicentre et de ses projets ;
  • de contribuer financièrement et moralement à la dynamique du projet (et d’en être fier) ;
  • de contribuer encore plus, par la suite, car vous pouvez toujours prendre des parts supplémentaires (justement, ami-déjà-sociétaire, vous ne saviez pas quoi faire de l’héritage inattendu d’un lointain cousin??!!…).

 

3-Participer à l’assemblée générale

La prochaine aura lieu en juillet (la date précise arrive très bientôt). Vous pouvez y assister même si vous n’êtes pas sociétaire : vous ne prendrez pas part au vote mais vous serez informé de l’état du projet et de son pilotage et vous serez même bienvenu au pot de clôture, si si !

 

4-Devenir administrateur

Si vous êtes sociétaire, non seulement vous pourrez prendre part aux décisions, mais pourquoi pas envisager de postuler pour intégrer le conseil d’administration ? L’assemblée générale sera l’occasion de le renouveler.

Le CA compte douze membres répartis en plusieurs collèges. Les contraintes de l’administrateur : au minimum être présent à quatre réunions dans l’année où nous prenons connaissance des avancées du projet, discutons de la stratégie et des choix à faire, approuvons (ou non) les grandes décisions. Ici, vous êtes au cœur du projet.

 

5-Saisir toutes les occasions de participer aux événements communs

Il y a les petits événements réguliers – Cobouffes, Epinards, Up-Héros… – et les événements plus exceptionnels (dans tous les sens du terme) : la Belle Semaine en septembre, la fête de Noël, les vide-dressing et autres multiples initiatives proposées par les uns ou les autres.

Le menu de la semaine, le réseau interne Hub, la newsletter, le blog, la page facebook et le bouche-à-oreille vous en informent régulièrement. Et ce sont autant d’occasions de souder la communauté.

 

6-Prendre soin du lieu

Last but not least ! Même si nous avons aujourd’hui des salariés et services civiques pour « faire tourner la boutique », nos moyens sont relativement modestes et chacun est invité à prendre sa part pour que ce lieu (ou ces lieux) soit vivable, convivial, accueillant, propre, agréable, confortable… En deux mots, idéal et magique !

Alors n’hésitez pas à être aussi usager du lave-vaisselle, des éponges, des arrosoirs… et acteur du remplissage du samovar, de la propreté des toilettes ou du réapprovisionnement de la réserve de vernis-incolore-spécial-collant-filé.

Prendre soin du lieu, c’est aussi prendre soin de ses habitants : papoter à table ou autour du café, répondre aux demandes de coup de main sur le hub, mettre en relation deux coworkers qui ont des choses à se dire, proposer une formation, renseigner quelqu’un qui pousse la porte si Lancelot est occupé… Tout cela peut aussi faire partie du jeu. Vous pouvez même dire un mot aux poissons rouges, ils vous en seront reconnaissants !

Et pour l’heure, notez bien sur vos agendas : jeudi 14 juin de 12 h à 14 h, on vous réquisitionne !

0 Commentaires

Laisser un commentaire