Epi Actus

Coworking en temps de confinement

L’Épinard, une coutume à consommer sans dérogation

Chaque 20 du mois, on déguste à Épicentre ! Le rituel est bien ancré. Il a ses fidèles et ses occasionnels. Même en période de confinement, nous l’avons maintenu, c’est dire. Avec une petite adaptation virtuelle bien sûr : nous étions en visio-Epinard. Ça nous a donné envie de raconter cette bonne et belle tradition.

Chaque 20 du mois, rendez-vous à l'Epinard

Ceux qui pensent que l’Épinard – avec une majuscule – est une sorte de roi des légumes verts, ne connaissent pas le goût de notre tiers-lieu pour les jeux de mots en « épi ».

Ceux qui prétendent que les événements à Épicentre ne commencent jamais à l’heure ne connaissent pas les Épinards : chaque 20 du mois (ou parfois le 19 ou le 21), le son de la bouteille qu’on ouvre et le glouglou du vin qu’on verse dans les verres se fait entendre au Comptoir dès 18 heures tapantes, parfois même quelques minutes avant.

Chaque 20 du mois, la communauté Épicentre se donne rendez-vous pour une joyeuse séance de dégustation. Vient qui veut, à condition de respecter la consigne : apporter une bouteille en respectant le thème du mois, éventuellement un accompagnement (le fromage a toujours beaucoup de succès) et sa dose de bonne humeur.

De l’art de choisir nos thèmes

Le thème du mois ? Nous en décidons ensemble, une fois par an, en essayant de nous montrer aussi créatifs que possible, même si un terroir ou un cépage spécifiques peuvent être des sujets bienvenus de temps en temps.

Web-Epinard

En période de confinement, l’Épinard continue… par visio-conférence.

Nous avons eu ainsi « les vins des îles », « les vins de nos régions d’origine », « les vins de montagne », « les vins coup de cœur », « les vins en -ac », « les vins des pays de l’hémisphère sud participant à la coupe du monde de rugby », etc. Avec parfois des choix malheureux : votre servante a subi des rancunes tenaces pour avoir proposé « les vins liquoreux » au sortir de la période des fêtes… mais les mêmes lui savent gré de la mémorable thématique « accords vins-fromages », que nous nous sommes promis de réitérer.

Quant au déroulement du rituel, c’est Paul, notre maître de cérémonie, qui l’orchestre : il détermine l’ordre de passage et tente avec plus ou moins de succès de conserver l’ambiance sérieuse d’une dégustation pédagogique, en équilibre avec la nécessaire convivialité indispensable à tout événement à Épicentre.

Rentrer à pied

Pour ce 20 mars, nous avions prévu un thème « vins du sud-ouest hors bordeaux ». La réunion s’est faite en visio-conférence mais elle a été aussi joyeuse que d’habitude.

En raison du confinement, nous avons toléré les vins hors thématique. La palme du vin de circonstance revient à Paul qui a extrait de sa cave un vin nommé « Rock’n Roll ». Et Laëtitia nous a lu « Le vin du solitaire » de Baudelaire.

Epi-whisky

Une variante de l’Epinard : l’Epi-whisky.

Nous ne serions pas complets si nous ne mentionnions pas que l’Épinard a aussi ses variantes : l’Epi-bière, l’Epi-whisky et d’autres encore à inventer.

À ceux qui s’inquiètent de nous savoir repartir en titubant, précisons que la position en plein centre-ville d’Épicentre nous offre ce luxe : la plupart d’entre nous peuvent repartir à pied. Et nous nous assurons que les autres ne manquent pas le dernier train ou le dernier bus.

Avis aux amateurs : le mois prochain, le thème annoncé est « vins de Loire, de l’Anjou au Roannais ». En espérant qu’ils n’auront pas un goût de renfermé…

Par Marie-Pierre Demarty

0 Commentaires

Laisser un commentaire